Le pourquoi du comment

Le besoin d’être en communauté, toujours entourée, est peut-être ce qui me définit le mieux. Pourtant, je pensais être une fille indépendante et forte, à qui les moments de solitude (que nous traversons tous)(oui j’essaie de m’auto-rassurer) ne font pas peur. Mais récemment, j’ai commencé à prendre conscience que cette vision de moi-même était un pur fantasme.

Alors je me présente: Garance, étudiante, complètement désespérée et désespérante.

Ma quête commence donc: « Où suis-je ? Qu’ai-je fait ? Que dois-je faire encore ? Quel transport me saisit ? Quel chagrin me dévore ? »

J’ai commencé par me fixer de bonnes résolutions (franchement, QUI ne fait pas une liste de bonnes résolutions?):

             1) Arrêter de me contenter de choses qui ne me conviennent pas,

            2) Arrêter de me convaincre que les dites choses me conviennent alors que c’est FAUX,                  tout ça pour ne pas faire d’efforts sur moi même.

Je pense que c’est un bon début (si j’avais continué la liste, il y aurait surement eu 3) Avoir le corps de Jessica Alba, 4) Arrêter de fumer et 5) Devenir Mme Gosling mais dans ces cas là, j’aurais sûrement dû rajouter 6) Garance, redescends sur terre).

Alors j’espère que vous resterez avec moi tout au long de 2012 pour voir si oui ou non, je serai la première personne à tenir ses bonnes résolutions! En attendant, restez bien au chaud, avec votre chéri(e) ou, comme moi, avec votre polaire et votre chat. Et si vous êtes pris d’une envie de partager vos bonnes résolutions, be my guest!

Xx, Garance